©2019 by Les Dalmatiens du Clos de la Rose  Proudly created with Wix.com

           Quelques conditions et conseils avant d'adopter un de nos chiots: 


 

  1. Connaître un peu la race.
     

  2. Etre conscient que vous vous engagez pour 12 à 15 ans.
     

  3. Etre conscient que votre chien vous coûtera, en moyenne, 70 euros par mois.
     

  4. Etre conscient qu’un dalmatien perd ses poils 365 jours par an !
     

  5. Etre disposé à faire un peu d’éducation canine.
     

  6. Savoir qu’un dalmatien est très gourmand et qu’il vous faudra le rationner.
     

  7. Vous vous engagez à lui donner des croquettes de qualité au moins pendant toute sa croissance (2 ans).
     

  8. Avoir un jardin et vous engager à faire des promenades quotidiennes… le dalmatien est un chien rempli d’énergie et s’il n’a pas la possibilité de se défouler, il le fera sur les portes, les meubles, …
     

  9. Nous plaçons nos chiots dans des familles pour qu’ils soient heureux. Si vous souhaitez faire quelques expos avec eux, c’est super mais nous désirons, par-dessus tout, que le chiot soit d’abord un chien de compagnie, c’est-à-dire un « membre » de la famille, quel que soit son potentiel.
     

  10. Vous signerez, lors de l’achat, l’engagement à remettre le chiot, ou le chien à l’éleveur si vous ne pouvez le garder, sans dédommagement de la part de l’éleveur, et il vous est interdit de le replacer sans nous consulter !!!
     

  11. La possibilité, pour nous, d’aller, bien sûr avec rdv, nous assurer que le chiot est bien traité.
     

  12. Vous vous engagez à nous donner des nouvelles du chiot et puis du chien. Nous n’élevons pas par appât du gain mais parce que nous aimons nos chiens et la race. Nous désirons donc savoir comment vont les chiens et s’ils peuvent s’épanouir là où ils sont.

  13. Avez-vous une solution lors de vos vacances ?
     

  14. Le dalmatien est un chien à poil ras, il ne peut rester dehors en hiver.
     

  15. Si vous avez d’autres animaux, êtes-vous certain que cela se passera bien ?
     

  16. Etes-vous prêt à prendre du temps pour l’éduquer et le socialiser ?
     

  17. Le dalmatien est un chien avec un caractère fort. Il vous faudra de la fermeté dès le départ (même si c’est à ce moment-là qu’il est le plus attendrissant). Ne le laissez pas être sur le divan, à côté de vous (parce qu’il est trop mignon !) si vous ne souhaitez pas qu’il monte dans les fauteuils pendant 15 ans !
     

  18. Si vous avez des enfants, apprendre au chien, mais aussi aux enfants, à se respecter. Cela évite des accidents.
     

  19. Vous devez avoir une assurance familiale.
     

  20. Vous vous engagez à ce que le chiot, puis le chien, reçoive, tous les vaccins et vermifuges en temps voulu.
     

  21. Vous devez lui apprendre à rester seul. En espaçant de plus en plus vos absences.

     

Temps et Exercices avec votre chiot: :
 

« Un chiot doit faire maximum cinq minutes d’exercice physique par mois d’âge dans une journée. »
 

« Si votre chiot est énergique, c’est que vous ne l’avez pas assez épuisé »
 

« Votre chiot doit obligatoirement avoir été dépensé physiquement dans la journée pour dormir la nuit. »


« Votre chiot ne DOIT JAMAIS descendre d’escaliers  avant ses 6 mois »

« On ne peut pas commencer les sports canins ( Agility, cani-cross, ring ... )  avec son chien avant ses un  an »


 

Conseils santé: La Purine et les calculs dans les voies urinaires  

Conseils santé: La Surdité: 

Les 12 Devoirs  du Cynophile  

- Ma vie dure de dix à douze ans. Chaque fois que je devrais me séparer de toi, ce sera pour moi une souffrance. Souviens-toi de cela avant de m’acheter.

- Donne-moi le temps et la possibilité de comprendre ce que tu exiges de moi.

- Si tu es fâché contre moi, oublie vite et ne m’enferme pas pour me punir. Tu as ton travail, tes amis, tes plaisirs, moi je n’ai que toi.

- Parle-moi même si je ne comprends pas toujours le sens de tes paroles, je sais bien que c’est à moi que ta voix s’adresse.

- Si tu vois que je suis malheureux au bout de ma chaîne ou que je suis maltraité, interviens en ma faveur.

- Sois certain que je n’oublie rien, ni la pierre que l’on a jetée, ni la main qui une fois m’a fait du bien.

- Quand tu es sur le point de me frapper, pense que je pourrais facilement broyer les petits os de ta main dans ma mâchoire, mais je ne le fais pas.

- Au travail, avant de me traiter de mauvaise tête ou de paresseux demande-toi plutôt si ce n’est pas la nourriture que je reçois qui ne convient pas. Si je ne suis pas resté trop longtemps au soleil ou peut-être si mon cœur n’est pas usé.

- En été, si tu dois me laisser dans ta voiture, ne te contente pas d’un emplacement momentanément à l’ombre.

N’oublie pas que le soleil tourne vite et que l’ombre d’un nuage peut bien être éphémère. Plus d’un y pense trop tard.

- Occupe-toi davantage de moi à mesure que je vieillis et sois à mes côtés dans les moments difficiles.

- Le dernier moment venu, ne dit pas “ je ne veux pas voir ça, cela doit se passer sans moi ”.

- Rappelle-toi que pour moi jusqu’au bout, tout est toujours plus facile quand tu es là.