©2019 by Les Dalmatiens du Clos de la Rose  Proudly created with Wix.com


Le Dalmatien :

 

 


 

1) Caractère et caractéristiques de la race.

 

Bien qu’ayant quelques dispositions pour la chasse (sans avoir été sélectionné pour cela, chien du Gr 6 FCI,
chiens courants et de sang,  le dalmatien est d’abord et avant tout un véritable chien de famille, un « All Rounder »  devrions-nous dire. Au 19 ème siècle, il était considéré comme ‘’ouvreur accompagnateur’’ des calèches, d’où ses affinités avec les chevaux, bien plus qu’avec le monde de la chasse ! Et aux USA, il est toujours l’emblème des pompiers (en calèches).

 

C’est un chien très doux, amical, très démonstratif, très élégant dans ses allures, et par-dessus tout sportif. C’est un chien dynamisant (il vous fera bouger) et complice, un concentré de tendresse et d’énergie, possédant un registre de mimiques très diversifié (notamment ses fameux sourires, (voir plus bas)), qui le rendraient presque humain.
Capable de faire preuve d’un grand calme à la maison, il faut savoir qu’il déborde d’une affection qu’il a parfois du mal à réfréner. C’est alors une véritable anguille qui vous fait la fête, frétillant de tout son corps, sautillant et vibrant de plaisir en vous voyant. Par ailleurs, si énergique et vif soit-il avec les adultes (le compagnon idéal pour tout sportif), l’on comprendra aisément que vis-à-vis d’un jeune enfant, il y aura lieu d’être extrêmement prudent et prévenant pour ne pas qu’il le fasse tomber. En effet, il aura vite fait de le bousculer, avec ne l’oublions pas, ses +- 25 Kg de muscles en moyenne pour une femelle et +- 33 Kg pour un mâle.
 !! Attention : Cela reste un chien, et pas un personnage de dessin animé, n’en déplaise à Disney

 

C’est un grand gourmand (voire un voleur si la nourriture reste à sa portée), c’est sans doute là-dessus qu’il faudra jouer lors de l’éducation.

 

C’est un chien sensible et communicatif et qui, malgré son apparente tendance à l’indépendance, a continuellement besoin de ressentir le lien bienveillant réciproque entre lui et son maître.  Certes, il ne recherche pas constamment, contrairement à un chien d’arrêt, à un épagneul ou un retriever, la félicitation de son maître, ce qui le rend sans doute un peu moins facile à dresser que ces races sélectionnées pour le travail.
 

!! Soyez ferme dès les premiers jours, la mauvaise habitude prise, restera ancrée !!!

 

Il n’aime pas trop rester seul trop longtemps et tiendra à partager avec vous toutes vos activités à la maison, en restant à proximité de vous. Si vous voulez un bon comparatif, bon nombre de propriétaires disent d’eux que ce sont des chiens : ‘’VELCRO’’ ou pot de colle  .

 

Il convient d’insister sur son côté sportif : il est déconseillé pour quelqu’un qui vit en appartement dans un grand centre-ville sauf si le maitre est disponible et en prend la mesure. En revanche, il excelle dans des disciplines comme le canicross ou l’agility.

 !! Avec le dalmatien, avoir un jardin relativement spacieux est conseillé, et des sorties quotidiennes sont de rigueur surtout dans la phase cruciale de socialisation.

 

 

2) Un chien comédien, au capital sympathie indéniable (Merci Disney).

 

Il usera de mille facéties et pitreries, et d’un langage corporel très efficace pour vous faire craquer. Avec lui, il faut savoir s’attendre à recevoir une ‘’léchouille’’ dès que l’on place le visage à sa hauteur !

Très opiniâtre et un peu opportuniste, le Dalmatien vous teste en permanence pour arriver à ses fins. 
Pour monopoliser votre attention, et ce, d'autant plus que vous ne lui accordez pas assez de temps : soufflements rauques, coups de nez sous les bras, tentatives de mettre les pattes sur vos genoux... Il sait jouer sur la corde sensible, il vous fera aussi sa bonne tête de chien battu, triste à souhait, un véritable séducteur émouvant …

 


Son Arme de Charme : son sourire :-)  
 

 

 

 

 

 

 



 

Le sourire, (mimique d'apaisement ou de connivence) n'est paradoxalement destiné qu'à l'Homme et pas du tout à ses congénères. Ce n’est en aucun cas un grognement agressif, même s’il est un peu  ‘’carnassier’’. En effet le chien vous montrera au minimum, un léger retroussement de ses babines, et plus si affinité en fonction de votre degré d’intimité avec lui. Il faut avoir un peu de ‘’feeling’’ canin pour s’en apercevoir et/ou en bénéficier, mais certainement pas s’en apeurer. Il est, selon certains une marque de sa volonté de vous séduire. Quoi qu’il en soit, voir votre dalmatien vous sourire est toujours un petit moment de bonheur partagé, tant on ressent que ce sourire vous est destiné, et qu’il est difficile d’y résister, un vrai comédien charmeur ce chien.

 

 

3) Un petit point santé, la surdité : Il est relativement important d’aborder, même succinctement ce point qui n’est pas un détail en soit. ( voir aussi doc pdf plus bas )

Comme chez d’autres races dont le fond de robe est blanc (Setter Anglais, Bull-terrier, Cocker, Jack Russell-Terrier, Berger Suisse, Dogue Argentin...), Le dalmatien connaît un certain pourcentage de surdité héréditaire. Sans vouloir nous étendre en débats scientifiques, ou génétiques sur le sujet, nous ferons toutefois cette remarque : 

 

 

Il faut distinguer 2 niveaux de surdité :

• La surdité unilatérale (~10 % des chiots), elle passe inaperçue pour l'observateur moyen, le chien atteint mène une vie tout à fait normale ; un très léger retard à la localisation de certains bruits peut cependant parfois être noté. 
• Le chien sourd bilatéral (~5% des chiots)  est un handicapé majeur imposant un mode de vie très contraignant pour ses maîtres : laisse obligatoire pour les sorties, apprentissage du langage des signes difficile pour certains chiens, possibilité de phases d'agressivité par peur.

 

 

Il faut savoir que chaque éleveur qui se respecte, fera passer le Test BAER (Brainstem Auditory Evoked Response) à TOUS ses chiots, et que le Club Belge (CRBD-KBCDH) conseille ( sans obligation )  l’endormissement des chiots sourds bilatéraux, ceci afin d’éviter aux futurs propriétaires mal informés ou pire, laissés dans l’ignorance par un vendeur peu scrupuleux, les déboires inhérents à cette tare. Et tant que faire se peut, essayer d’éradiquer cette tare en empêchant la reproduction de chiens sourds. Il est de loin préférable d’endormir un chiot de 6 semaines (si mignon soit-il), que d’abandonner un chien de 3 ans à la SPA sous de fallacieux prétextes.

!! Conseil aux futurs propriétaires Exigez donc de voir les résultats BAER  / PEA ''sur papier’’ pour votre chiot, ce n’est pas seulement la pseudo réponse comportementale  à un claquement de doigts devant le chiot, mais bien un test certifiant et validé chez un vétérinaire agréé. 

 

 

 

 

 

 

4) Les quelques mots du dalmatien à son nouveau maitre :
 

* SVP respecte le travail que mon éleveur a effectué jusqu’à mes 8 semaines.

* Fais-moi suivre des cours d’éducation canine, je ne vais pas m'éduquer tout seul.

 

* Continue à me socialiser en me faisant fréquenter des endroits animés et bruyants : marchés, gares, rues des villes, foires, halls de gare.
 

* Aménage-moi un endroit où je pourrai me défouler en totale liberté au moins une fois par jour même si tu as un grand jardin.
 

* Ne me laisse pas tout seul des journées entières livré à moi -même et à mon ennui.
 

* SVP, subviens à mes besoins pendant toute ma vie, sachant que je peux vivre jusqu'à 15 ans et au-delà, et souviens-toi que je suis un membre de la famille à part entière.
 

* On a beau dire que je suis un chien autonettoyant, brosse-moi souvent SVP.

* Je n’’aime pas les thuyas du jardin, ils sont remplis d’araignées qui me font de vilaines petites piqûres sur ma peau sensible.

!!  Avoir un animal est une joie immense mais a aussi un coût qu'il faut prévoir dans le budget familial, et c'est une lourde responsabilité.

Exemple de résultats :

    Fiche de race: 

Explications détaillée de la surdité chez le dalmatien: 

Nerio   &   Kasaï